Violences en Guinée Forestière : Junior Kpapkataki nous parle de son single de la paix

0
802

Connu pour son engagement citoyen, Robert Kaliva Guilavogui alias Junior Kpakpataki est loin de jeter sa casquette d’artiste. Dans le souci de sensibiliser les habitants de la Guinée Forestière sur la préservation de la paix, un single sur lequel 16 artistes originaires de la région ont posé la voix, est déjà en cours dans son studio.

A travers la voix des artistes, Junior Kpapkataki entend bien sensibiliser les fils de la Forêt à cultiver la paix et à enterrer la hache de guerre. C’est dans ce cadre qu’il a initié un projet d’un single de la paix.

 Rencontré dans son studio d’enregistrement à Lambadji, Junior Kpakataki nous a fait le privilège d’écouter le son qui fera l’objet d’un carnaval de la paix dans les sept préfectures de la région forestière. Pour bien véhiculer le message, 16 artistes issus de toutes les ethnies ont participé à la production du single d’une durée de 07 minutes.

« L’idée est venue après ma sortie de prison. Nous avons une association qu’on appelle l’association des artistes de la Guinée Forestière (ANAGUIF). J’ai participé à une réunion où nous sommes dits qu’il était important en tant qu’artistes, après les différents évènements douloureux survenus en Guinée Forestière, d’apporter notre grain de sel en vue de contribuer à la consolidation de la paix. En ma qualité d’artiste activiste, je me suis dis qu’il était important de mener ce combat et contribuer au renforcement de la cohésion sociale et de la paix en région forestière. Nous avons regroupé 16 artistes pour que le message puisse être véhiculé dans toutes les langues », a-t-il dit.

Malgré son opposition farouche au projet de troisième mandat, Junior Kpakpataki a placé son évènement sous le haut patronage du chef de l’Etat Professeur Alpha Condé. Car soutient-il, « jusqu’à preuve du contraire, le chef de l’Etat reste le garant de la paix. Partout où la paix et la cohésion sociale sont atteintes, nous avons besoin de son appui et de son accompagnement dans ce cadre-là pour le renforcement de cette paix. C’est pourquoi, le projet sera placé sous son haut patronage et nous sollicitons qu’il soit présent lors du concert final à N’Zérékoré », a-t-il sollicité.

Dans toutes les différentes préfectures qui seront sillonnées, les artistes vont d’abord échanger avec les confessions religieuses, les sages et les jeunes pour trouver des pistes de solutions aux différentes crises. Et ensuite, des concerts géants seront organisés pour véhiculer les messages de paix aux fans.

Siba Guilavogui

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31