Violences électorales : la Coalition pour le Respect des Libertés Publiques initie un projet de sensibilisation

0
376

La Coalition pour le Respect des Libertés Publiques (CRLP) a animé une conférence de presse ce vendredi, 11 septembre 2020 à Conakry. La démarche visait à présenter leur projet qui a pour but de prévenir les conflits électoraux en Guinée.

La Coalition pour le Respect des Libertés Publiques (CRPL) est une ONG créée le 12 janvier 2020 dont les objectifs sont de contribuer à la défense des droits humains, de la dignité humaine dans l’exercice des libertés publiques, concilier l’exercice des libertés publiques avec le respect de l’ordre public et en fin, promouvoir les principes de neutralité dans les administrations publiques et privées en République de Guinée.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’urgence de septembre jusqu’au 11 octobre 2020, la Coalition pour le Respect des Libertés Publiques a élaboré un projet dont le but est de prévenir les conflits ou violences qui pourraient surgir avant, pendant et après les élections du 18 octobre 2020.

Une initiative saluée par Aminata Touré, maire de la commune de Kaloum qui soutient que chacun doit œuvrer pour la préservation de la paix.

« Nous préparons actuellement les élections présidentielles. Connaissant la tension qui règne dans le pays, il est salutaire de savoir sensibiliser, informer et surtout de savoir calmer les ardeurs des uns et des autres. Nous encourageons ce genre d’initiative, dans ce sens que nous avons besoins de paix et de quiétude sociale. Nous devons regarder ce qui nous unit. Et ce qui nous unit, c’est la Guinée qui appartient à tous. Qui n’appartient à aucun parti politique. La Guinée appartient à la nation guinéenne toute entière. Nous avons été le socle et le fer de lance des indépendances africaines. Et pour cela, nous avons été unis. Nous nous sommes présentés en Guinéens, et c’est de cela que la Guinée a besoin », a –t-elle déclaré.

Pour sa part, Cheick Fanta Mady Kébé, chef section de la sensibilisation à la CENI a indiqué que l’institution chargée d’organiser les élections en Guinée est prête à travailler avec des ONG à l’image de la Coalition pour le Respect des Libertés Publiques.

« Nous sommes prêts à travailler avec les ONG. D’abord, c’est un plaisir de voir une telle jeunesse s’impliquer davantage dans la lutte contre la violence et la sensibilisation du peuple de Guinée afin de préserver la paix. Nous avons déjà fait la situation de toutes les ONG qui ont déposé leurs demandes de partenariats avec la CENI dont l’ONG (Coalition pour le respect des libertés publiques). Bientôt on va les appeler pour les idées et les cadrer cette fois-ci. Nous avons jugé de mettre des commissions en place qui vont travailler en étroite collaboration entre elles (ONG), pour pouvoir leur donner ce qu’elles doivent dire à la population. C’est exactement important, nous sommes à une phase très cruciale et cette fois-ci, nous voudrons travailler avec les ONG à partir de la distribution des cartes d’électeurs jusqu’à l’acceptation des résultats. C’est-à-dire les différentes phases du cycle électorale », a- t-il dit.

Siba Engagé

Tel : 620 21 39 77