Violences électorales en Guinée: Dr Mamady Kaba tire la sonnette d’alarme  

0
477
Conférence de presse de la LIDDA

C’est sous le thème « Elections présidentielles : enjeux et perspectives » que la Ligue pour les Droits et la Démocratie en Afrique (LIDDA) a été officiellement lancée. A la faveur d’une conférence de presse animée ce mercredi, 23 septembre 2020, Dr Mamady Kaba président de cette structure et ancien patron de l’INIDH a tiré la sonnette d’alarme par rapport aux risques de violence  à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020.

 A l’entame de sa communication, Dr Mamady Kaba président de la LIDDA a fait savoir que la tenue des élections présidentielles du 18 octobre fait craindre des risques de violence à cause de la situation politique délétère depuis un certain temps.

Dr Mamady Kaba, président de la LIDDA

« Les craintes sont dues au fait que nous allons à l’élection présidentielle dans un contexte particulièrement difficile. Nous venons de sortir des élections législatives et référendaires qui ont écroulé la Guinée, il y a eu des morts, des blessés, des emprisonnements et beaucoup d’autres souffrances pour tout le pays. Et, c’est sur le sang frais de ces victimes que nous sommes en train d’aller à l’élection présidentielle. Alors, vous comprendrez toutes les difficultés, la tension que le pays est en train de vivre, ce qui donne un cachet particulier à cette élection », a-t-il indiqué.

Ensuite, l’ancien président de l’Institution Indépendante des Droits Humains (INIDH) entend jouer sa partition afin d’éviter un embrasement durant tout le processus électoral.

« Notre responsabilité commune est maintenant d’œuvrer à faire en sorte que la situation ne dégénère pas, pour que la paix règne avant, pendant et après l’élection, qu’il ait plus de peur que de mal. Il est important que le gouvernement, les partis politiques mettent et tout le monde s’y mette pour une observation correcte et élargie sur l’ensemble du processus électoral jusqu’à la proclamation des résultats pour que la fraude massive ne s’installe pas. C’est ce qui garantit l’acceptation des résultats par toutes les parties et cette prédisposition psychologique qui garantit la paix à laquelle nous aspirons avant, pendant et après l’élection présidentielle »

Siba Engagé

Tel : 626 50 44 68