Violences à Kankan et blocage du cortège de Cellou Dalein : les alliés en Guinée Forestière condamnent avec la dernière énergie

0
810

En cette période de campagne électorale, des scènes de violences ont été enregistrées dans certaines parties du pays. Dans la commune urbaine de Kankan, des militants favorables à l’UFGD ont été violentés, leurs maisons vandalisées, incendiées et des boutiques vidées.

Même le cortège de Cellou Dalein Diallo a été bloqué par des militants du parti au pouvoir dans la sous-préfecture de Tokonou, empêchant l’opposant de se rendre à Kankan, fief traditionnel du RPG arc-en-ciel.

A travers un point de presse animé hier lundi, 12 octobre 2020 au siège de l’UFDG à N’Zérékoré, les alliées de Cellou Dalein Diallo en séjour en Forêt ont dénoncé ces tristes évènements.

Dans son discours, Pépé Francis Haba président de l’UGDD a remercié la population de N’Zérékoré pour l’accueil réservé à Cellou Dalein Diallo contrairement à ce qui s’est passé à Tokonou. Il accuse l’Etat d’avoir entretenu des oppresseurs.

Pépé Francis Haba, président de l’UGDD

« Je remercie toute la population de la forêt qui a réservé un accueil chaleureux à notre leaders. Vous avez compris le message d’Elhadj Cellou Dalein Diallo, vous avez compris que c’est l’heure de l’alternance. Alpha Condé même pour se déplacer c’est par vol, nos routes sont dégradées, nos hôpitaux sont démodés, l’éducation est restée pour compte. Son arrivé, ils ont distribué des milliards à la population, ils ont habillé des enfants de l’école primaire, des bébés pour qu’ils viennent a l’accueil

Ce qui se passe de l’autre côté c’est inacceptable et inadmissible. L’État qui est sensé de respecter les droits, qui est  le garant de la démocratie,  des libertés publiques, c’est cet État est devenu tout simplement voyou à travers ses représentants au haut niveau. C’est un État oppresseur, un État colonisateur. Comment un État peut encadrer des milices Donzos qui s’habillent comme des militants du RPG pour bloquer la route à notre leader », s’intérroge l’opposant.

Diabaty Doré, président RPR

De son côté, Diabaty Doré président du RPR soutient que le pouvoir actuel est à l’agonie. « Alpha Condé veut une présidence à vie pour voler nos richesses. A travers ce qui se passe à Kankan, nous disons tout simplement que ce pouvoir est dans l’agonie. Les trois régions ont enterré le RPG, ça ne restait que la Haute Guinée. Qui pouvait savoir qu’après dix ans la Haute Guinée allait demander le courant et l’eau ? ».

Gilbert Yoma Neyo Tinguiano