Ville morte à Conakry : Le mot d’ordre ignoré par les citoyens

0
301
L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et ses alliés de l’ANAD ont appelé à une journée ville morte dans la capitale Conakry ce lundi, 09 novembre 2020.
 Sur  l’autoroute Le Prince, fief de l’opposition, le mot d’ordre n’a pas été suivi par des citoyens qui vaquaient librement à leurs activités quotidiennes.
Déterminés à revendiquer les résultats des urnes, Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG et ses alliés réunis au sein de l’ANAD (alliance nationale pour l’alternance et la démocratie) ont appelé leurs militants à observer une journée ville à Conakry.
Mais sur le terrain, cet appel a été ignoré entre Cosa en passant par Wanindara jusqu’à Sonfonia.
Tout au long de la route, on pouvait voir quelques magasins  et boutiques qui étaient déjà fermés suite aux violences post-électorales.
Par contre, d’autres lieux de commerces étaient ouverts à la clientèle contrairement aux précédents jours.
Au marché d’Enco 5 et Sonfonia, étalagistes, vendeuses de légumes et articles divers et autres commerçants se bousculaient dans une atmosphère paisible.
Quant à la circulation, elle était normale et fluide. Les citoyens vaquaient librement à leurs occupations sous le regard vigilant des agents de maintien d’ordre déployés en grand nombre au niveau des points stratégiques.
Siba Engagé
Tel: 626 50 44 68