Vandalisme du siège des NFD: Le parti de Mouctar Diallo condamné à payer plus de 10 milliards GNF

0
44
Le malheur ne vient pas seul, dit-on. Après son départ du gouvernement, Mouctar Diallo ancien ministre de la Jeunesse et président des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) est concerné par une procédure judiciaire.
Pour cause, le siège de son parti qui avait été vandalisé lors des récents mouvements politiques est au centre de cette affaire.
Amadou Tounkara, propriétaire de l’immeuble R+2 qui servait de siège des NFD depuis des années réclame plus de 10 milliards de francs guinéens au leader politique pour la rénovation, les dommages et intérêts et le payement des loyers échus à échoir.
Ci-dessous, copies de la décision.