Tribune: En politique, entre le choix et l’engagement, je suis du coté de l’engagement

0
187
L’engagé politique, c’est quelqu’un qui en dehors de l’activité politique mène une autre activité, minime soit-elle pour sa survie et son plein épanouissement. C’est un être qui épouse sa vie et voue un amour pour tout ce qu’il fait ou entreprend. C’est d’abord un leader dans l’âme, il fonde son engagement sur une vision et un objectif à atteindre, c’est un ambitieux et espérant. Il croit à ses décisions, maximise ses chances et poursuit son but. Il fait la politique non pas comme un métier mais comme une voie pour lui d’apporter une solution ou une brique  à la construction de sa nation. Il se fixe une ligne de conduite et sais qu’échouer fait partie de son histoire auquel le succès fondera son pilier.
S’il abandonne parce qu’il a échoué, ça sera une habitude, une erreur pour lui et n’atteindra jamais son but ultime. Il en est ainsi en business, en entrepreneuriat et en politique (un soldat n’abandonne pas, il change de méthodologie).
L’engagé politique ne se laisse pas distraire sur un sujet monté de toutes pièces par son adversaire, il ne se définit pas selon son adversaire mais Plutôt il reste focus sur son objectif, il a un regard d’aigle.
   Le Pasteur Gédeon de laTchetchouvah, disait ceci :
« Pour la défense d’une cause ainsi que l’atteinte d’un objectif et d’une destinée dans toute lutte, il faut toujours une vision. Et cette vision doit impérativement être incarnée par un seul leader, lequel est la tête qui doit organiser et orienter le combat afin que tous ceux qui se reconnaissent dans la lutte qu’il mène, s’y  engagent. Mais lorsqu’il n’y a pas d’objet ni de but, chacun se donne le loisir de frayer son propre chemin pour finalement embrasser la défaite et faire sombrer l’ensemble du combat dans le chaos. »
  À mes très chers compatriotes de lutte,
Nous nous sommes engagés pour un but à atteindre, nous avons un objectif et nous devions l’obtenir.
  La vision doit impérativement être incarnée par M. Cellou Dalein Diallo, le quel est la tête.
Ce qu’il a réussit, nul ne peut le réussir, rassurez-vous. Et au-delà de ça, il est en train de mener l’une des luttes les plus difficiles de notre époque: combattu par la mouvance pour le pouvoir et combattu par ses paires de l’opposition par jalousie et quelques fois par haines.
  L’adversaire par définition, n’est qu’une voix discordante qui conteste la vôtre. L’adversaire est toujours dans son rôle de vous rentre faible,  de vous décourager, de vous faire croire que celui qui est à votre tête est un incapable parce qu’il a échoué, or lui-même,  a jonché des échecs pour y être là où il est. Qui d’entre eux peut réussir à faire ce que M. Cellou Dalein Diallo a réussit? Qui? Si cette personne existe, alors dites lui de créer son parti et descendre dans l’arène, c’est tout.
   Mais pour l’instant, restons mobilisés derrière cet idéal auquel nous nous sommes fixés pour objectif: celui de rendre possible l’impossible c’est-à-dire CDD Président de la République de Guinée.
   N’oubliez surtout pas que malgré les nombreux diplômes de M. Alpha Condé, il n’avait pas réussi à vaincre  deux personnages: le premier était un autodidacte (A.S.T) et le second un cultivateur(L.C).
Je suis pour une autre méthodologie dans la lutte mais tout en ayant comme leader, M. Cellou Dalein Diallo et nous devions rendre possible l’impossible chez les sceptiques.
SYCORA-UFDG