TPI Dixinn : 2 ans de prison et 30 millions de francs guinéens d’amende requis contre Foniké Menguè

0
1167

Le procès d’Oumar Sylla dit Foniké Menguè, responsable des actions et antennes du FNDC s’est poursuivi ce jeudi, 20 août 2020 au tribunal de première instance de Dixinn. Après les débats sur la transcription des propos tenus sur le CD incriminé qui a été mis sous scellé, le ministère public a requis 02 ans de prison ferme et le payement d’une amende de 30 millions de francs guinéens contre le prévenu.

Comme on pouvait s’y attendre, le procureur Sidy Souleymane N’Diaye a demandé au tribunal de retenir le prévenu Foniké Menguè, poursuivi pour communication et divulgation de fausses informations et menaces notamment de violence ou de mort pour la mise à disposition d’autrui d’information à troubler la sécurité publique dans les liens de la prévention.

Pour la répression, il a requis 02 ans de prison et le payement d’une amende de 30 millions de francs guinéens.

« Oumar Sylla dit Foniké Mengué a, vendredi 17 avril, été reçu dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace FM. Il a dit que la personne (NDRL Alpha Condé) qui a été légalement instituée a, un plan machiavélique. On ne peut pas aller dans une radio dire tout ce qu’on veut. Quand le prévenu ici présent dit que la solde des militaires a été augmentée pour tuer la population, c’est assurément une fausse information. Quand on parle dans une radio de grande écoute, il faut être objectif. On ne peut pas dire ce qu’on veut dire mais ce qui est vrai.

Les dispositions de l’article 519 du Code Pénal ont été violées par le prévenu. Il a aussi publié sur sa page Facebook, des messages attentatoires à l’ordre public. Pendant le déroulement de l’audience, Foniké Menguè a reconnu les messages publiés sur sa page Facebook. En conséquence de tout ce qui précède, nous vous demandons de retenir Foniké Menguè dans les liens de la prévention d’avoir à Conakry, procédé à la communication et la divulgation de fausses informations, d’avoir dans les mêmes circonstances de lieu et de temps, publié des menaces de violence et de mort ayant troublé l’ordre public. En ce qui concerne la répression, Foniké Menguè est un délinquant dangereux, il ne doit pas retourner dans la société et sa place c’est à la maison centrale. Nous vous prions de le condamner à 02 ans de prison ferme et au payement d’une amende de 30 millions de francs guinéens conformément aux articles 519 du Code Pénal et 28 et 31 de la loi L216037 AN du 28 juillet relative à la cyber sécurité et la protection des données», a requis le procureur Sidy Souleymane N’Diaye.

A cause du temps qui faisait défaut, les avocats de la défense ont sollicité le renvoi à demain vendredi, 21 août 2020 pour les plaidoiries.

Une demande qui a été acceptée par le juge Alphonse Charles Wright.

Siba Guilavogui

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31