Sidya Touré droit dans ses bottes : « nous n’accepterons pas, ce combat continuera »

0
167
Sidya Ttouré, président de l'UFR et membre du FNDC

Après une trêve, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) reprend les marches pacifiques le mardi, 29 septembre 2020. Présent à cette plénière extraordinaire, Sidya Touré président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a décrit la mauvaise gestion du Professeur Alpha Condé qui veut se donner une présidence à vie. Il a fait savoir son opposition au projet de troisième mandat tout en insistant sur la poursuite du combat déjà entamé.

Décryptage !  

Sidya Ttouré, président de l’UFR et membre du FNDC

« La situation dans notre pays reste extrêmement grave, tous les acteurs politiques de l’opposition partagent le même point de vue en cela ; ce qui diverge ce sont les stratégies. Mais, ce qu’on vient de dire, est la position de tout un chacun. Il y a n’en a qui ont choisi d’autres formes de lutte mais la lutte est la même et a pour objectif, le départ de ce régime et le refus d’une présidence quelconque à vie. Si vous avez épuisé les raisons politiques, juridiques, de cela vous n’avez qu’à regarder votre pays : l’état des infrastructures routières, l’état de la fourniture d’eau, l’électricité, l’état des marchés, la vie des Guinéens au quotidien.

Et, vous comprendrez que ce régime ne nous a strictement rien apporté pendant dix ans. Cela a été une destruction totale mais je dis bien totale de nos conditions de vie. Vous regardez dans les réseaux sociaux vous voyez ce qui se passe à Kankan, deux morts la fois dernière pour les problèmes d’électricité, vous regardez Macenta, Boffa, Boké mais partout c’est la même chose. Dix ans après, nous avons perdu ce que le gouvernement de Lansana Conté nous avait laissé. Non content de cela, on est en train de s’attaquer au tissu social même de notre pays en dehors de la sphère politique. On va s’attaquer aux coordinations régionales mais pour faire quoi ? La seule raison c’est de faire en sorte que les Guinéens commencent à s’entretuer. Alpha Condé n’a absolument, je dis bien absolument, il ne fait aucun cas des populations de ce pays. Alpha gouverne pour lui-même, je l’ai dit aux responsables du RPG. J’ai dit ce n’est pas pour vous, c’est pour lui seul et unique. Alors, nous n’accepterons pas cela, ce combat continuera sur toutes les formes. Amoulanfé ! », a laissé entendre le président de l’UFR fer de lance du combat contre le projet de troisième mandat.

Siba Engagé

Tel : 620 21 39 77