Relance de l’économie guinéenne après la Covid-19 : un étudiant guinéen en Chine écrit à Alpha Condé

0
1026

Excellence monsieur le président

J’ai l’honneur de venir très respectueusement par la présente, auprès de votre auguste personnalité, faire des propositions utiles pour vous et pour l’ensemble du peuple de Guinée dont vous avez la lourde charge.

Mes propositions d’idées pour la relance de l’économie guinéenne après la Covid-19

En effet monsieur le Président, en Afrique et particulièrement en République de Guinée, il est temps que les pays d’Afrique transforment la crise du Coronavirus en une opportunité pour leur développement.

C’est la pire crise qu’on a connue depuis la grande dépression, de moins si on en croit aux prévisions du FMI, l’économie se congréasse sous l’effet de la Covid-19. La pandémie aurait un effet mieux grave encore que la SRAS il y a 10 ans.

A l’époque, le PIB mondial avait perdu plus de 2 % c’est le double aujourd’hui et personne n’est épargnée, le chômage menace d’exploser tout comme la grande pauvreté un peu partout dans le monde, en Afrique, particulièrement en Guinée. Récession mondiale : le FMI prévoit une contraction de 3% et en 2020 6%.

Monsieur le Président

La crise de la Covid-19 pourrait-elle nous offrir une opportunité, une nouvelle occasion de construire notre modèle économique ?

Cette crise nous interpelle tous, elle a mis en évidence des conditions sine-qua-non de revoir nos politiques de gestion économique et de les relancer en fonction de nos besoins, le modèle économique mondiale qui est sérieusement bouleversé.

Nous devons comprendre quelque chose, à l’étape actuelle de la crise, chaque pays doit satisfaire au moins les besoins vitaux de ses populations, c’est ce que nous devons faire et qui s’impose à nous, revoir nos politiques de gestion en plus organiser nos systèmes de production pour que nos populations puissent manger à leur faim, boire à leur soif, se soigner, satisfaire tous leurs besoins vitaux quelle que soit la crise.

Pour la relance de l’économie guinéenne je propose la mise en place de quatre (4) plans :

-Un plan de désendettement qui va redonner à la Guinée une liberté de prise de décision politique et économique, pour éviter le pire.

Les Etats mobilisent les moyens, ceux qui n’en n’ont pas demandent de l’aide aux USA, à l’Europe, Afrique, Asie. Seront-il suffisants ? La croissance peut-elle repartir et si oui dans qu’elle direction et au bénéfice de qui ?

Pour cela, l’agriculteur est un secteur très productif que le gouvernement doit faire face pour la relance de son économie. L’agriculture est pratiquée par près de 80% de la population active. Ces dernières années, l’effort de l’Etat par son gouvernement a été particulièrement considérable dans ce secteur.

En 2013, la Guinée a participé à la conférence à Abu-Dhabi avec la présence de plus 400 invités internationaux pour montrer son potentiel agricole en fin d’obtenir des investissements pour favoriser son développement social et économique. L’agriculture représente 19% du PIB guinéen, avec près de 80% de sa population active.

En effet, je propose ces mesures favorables au gouvernement guinéen dans son programme d’élancement économique engendré par la Covid-19 :

-Promouvoir un plan de développement agricole, s’assurer de la sécurité et l’autosuffisance alimentaires.

-Promouvoir un plan de développement énergétique et industriel.

– Accompagner les PME, mettre en place une politique efficace pour le financement des jeunes entrepreneurs dans les différents secteurs, car plus de création et d’accompagnement des entreprises va entrainer de formidables perspectives de développement.

Partout dans le monde aujourd’hui, certains Etats ont cruellement besoin d’argent, du point de vue économique. Ce qui est intéressant c’est de voir la différence structurelle pour reconstruire notre économie parce que, parfois les PME, les entreprises, sociétés et presque tout le secteur économique ont la plupart leur plan de relance.

Un travail d’analyse et d’équipe avec ces différentes organisations serait une belle initiative pour la valorisation et la promotion des intérêts communs.

Bien avant que l’apparition de la crise sanitaire en Guinée, toutes les institutions, organisations, entreprises privées et publiques avaient déjà défini les objectifs de l’année, vu que nous étions justement au début d’une nouvelle année.

Et, cette analyse explique beaucoup de complications en gestion économique, financière et en ressource humaine.

De sérieux problèmes pour les entreprises à dimension internationale, avec la fermeture des frontières et la problématique du chômage avec le ralentissement des activités. Le programme de confinement, définit encore une fois de plus la famine chez la population.

L’Etat doit assumer toutes ses responsabilités pour le fonctionnement de ses trois possibilités pour la relance économique. Au cas contraire, nous serons face à une nouvelle Covid que je vais appeler la Covid-20, qui aura pour symptômes, le chômage, la délinquance, l’immigration clandestine, la pauvreté, la famine etc.

Veuillez agréer, son Excellence monsieur le président de la République, l’expression de mes sentiments distingués.

Daman Moussa

Etudiant en master en Economie à Lanzhou université(Chine)

damamoussa307@gmail.com

(0086)-15193138612