Procès Saikou Yaya Diallo : ses avocats ont demandé une mise en liberté avant tout débat de fond

0
239
Maitre Salifou Béavogui

Le procès de Saikou Yaya Diallo, activiste des droits de l’homme et responsable juridique du FNDC s’est ouvert ce lundi, 05 octobre 2020. Poursuivi par dame Aissata Traoré, pour menaces, violences, injures publiques et voie de fait, le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés.

Après la vérification de l’identité du prévenu, les avocats du FNDC par la voix de maitre Salifou Béavogui ont fait observer au tribunal que leur client doit comparaître libre. Ce, après deux décisions de justice ordonnant la mise en liberté provisoire de Saikou Yaya Diallo.

Maitre Salifou Béavogui

« Notre client qui comparait aujourd’hui a été extrait de la maison centrale par le procureur pour être là. Il doit comparaitre libre, deux décisions de justice ont été rendues en faveur de la mise en liberté provisoire de Saikou Yaya Diallo. Conformément à l’ordonnance rendue par la présidente de la chambre de contrôle de l’instruction, notre prévenu de doit plus être en détention en application des dispositions de l’article 294 du Code de procédure pénale. Avant de commencer tout débat, nous demandons la mise en liberté de notre client »,  a dit maitre Salifou Béavogui.

Mais, le ministère public représenté par Sidy Souleymane N’Diaye n’a pas tardé à s’opposer à cette demande formulée par la défense.

« Les faits commis par Saikou Yaya Diallo sont très graves, ils ont considérablement troublé la tranquillité publique dans le ressort du tribunal de Dixinn. Dans les pièces de la procédure, le prévenu a reconnu les faits circonstanciers. Madame la présidente, maintenez ce prévenu dangereux en état de détention. Le ministère public que nous représentons requiert qu’il vous plaise de refuser la demande formulée par la défense tout en maintenant en prison le prévenu », a requis le procureur Sidy Souleymane N’Diaye.

Abondant dans le même sens, maitre Amara Chérif avocat de la partie civile a plaidé le tribunal de rejeter la demande de mise en liberté provisoire soulevée par la défense.

Finalement, la juge M’Balou Keita a renvoyé le procès à la semaine prochaine pour décision être rendue sur la demande de mise en liberté provisoire.

Siba Engagé

Tel : 626 50 44 68