Procès de Foniké Menguè : « nous allons utiliser la faiblesse du parquet pour sortir notre client », confie Me Salifou Béavogui

0
262

Après plus de 100 jours de détention à la maison centrale de Coronthie, le procès d’Oumar Sylla alias Foniké Menguè, s’ouvre demain jeudi, 06 août au Tribunal de Première Instance de Dixinn. Le responsable des antennes et actions du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) est poursuivi pour production, diffusion de fausses nouvelle et menace de mort. Au cours d’un entretien qu’il a accordé à la rédaction de Nimbanews.org dans la soirée de ce mercredi, 05 août 2020, maitre Salifou Béavogui, un des avocats du FNDC s’est dit confiant et espère que le droit sera dit dans ce dossier « monté de toute pièce ».

Décryptage !

« D’abord, il faut se réjouir que finalement une date d’audience soit fixée afin que notre client puisse démontrer son innocence devant un juge que nous souhaitons impartial et qui ne fera que dire le droit. Parce que, les charges articulées contre lui ne sont pas fondées. Il s’agit de la production, diffusion de fausses nouvelles et menace de mort. Tout le monde sait qu’il y a eu des événements à N’Zérékoré. Et d’ailleurs, je suis mieux placé pour parler de ces événements parce que, je suis l’avocat des personnes interpellées et notre client n’a menacé personne. Tout cela c’est pour dire que nous sommes très à l’aise dans ce dossier. Nous allons détruire toutes les charges pour obtenir rapidement sa mise en liberté.

Les faits articulés contre lui ne sont pas établis et nous avons l’assurance que le parquet d’en face ne pourra pas faire autrement parce que, c’est un dossier monté de toute pièce. Donc, nous allons utiliser le droit, la loi, l’expérience, le bon sens et la faiblesse du parquet pour sortir notre client », a confié maitre Salifou Béavogui, un des avocats du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Propos recueillis par Siba Guilavogui

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31