Primature : Mamadou Baadiko Bah successeur de Kassory Fofana?

0
1352
Coup de théâtre à Sékoutoureyah, d’après des sources bien introduites, Alpha condé comme à son
habitude est entrain de déjouer les pronostics de tous ceux qui spéculent ces derniers temps sur la
nomination du nouveau locataire du palais de la colombe.
En effet, il semblerait que le chef de l’Etat tient vraiment à son slogan de son 3eme mandat « gouverner autrement ».
Etant quasi-certains de ne plus être soumis à des enjeux électoraux, dans les 3 prochaines années, le
Président Condé serait sur le point de surprendre plus d’un guinéen, en portant son choix sur Mamadou
Baadiko BAH président de l’Union des Forces Démocratique, et député de la 9eme législature comme son
futur locataire du palais de la colombe.
Le choix de Baadikko pour ce poste ne serait pas anodin et semble répondre à beaucoup de critères
dont le président condé est sensible ces derniers temps.
Sur le plan politique, Alpha condé, voudrait casser la règle non écrite selon laquelle, la primature est à la
basse cote et l’assemblée nationale à la région forestière de la Guinée. D’ailleurs l’élection de Amadou
Damaro Camara à la présidence de l’assemblée nationale semblait déjà donner le ton. Avoir Baadiko à la
primature lui permettrait selon les indiscrétions de réduire la fracture entre son régime et les
ressortissants du Fouta, ou du moins leur tendre la main. L’autre volet, serait lié à la compétence et à la rigueur qu’est reconnu à l’homme politique. Depuis son entré à l’assemblée, il ne cesse de donner du fil à retordre à tous les départements qui se sont aventuré à l’assemblée sans avoir bien fait les devoirs.
Eminent expert-comptable, rigoureux et transparent dans la gestion, le président Conde souhaiterait limiter les détournements dans la haute sphère de l’Etat et accentuer le contrôle des dépenses publiques pour assainir la gestion de la chose publique. Reconnu intègre par tous ceux qui l’ont côtoyé et étant une connaissance de très longue date avec le Président, ces éléments auraient également plaidés en sa faveur.
Autre élément important, sa liberté d’action et son indépendance vis-à-vis des grands commerçant
rassurerait le président, et son franc parler qui même si encourage le président qui n’arrête pas de dire
que la plupart de son entourage ne lui dit pas la vérité, mais inquiète car il redoute un bras de fer au
sommet de l’exécutif.
Il semblerait que des diplomates auraient également suggéré cette option pour diminuer non seulement les fractures intercommunautaires, mais donner un signal fort pour le programme de gouvernance futur.
Des émissaires auraient déjà été dépêchés dans le plus grand secret pour essayer d’aplanir les divergences entre le député et l’exécutif, reste à savoir si Baadiko prendra le risque d’abandonner un poste électif pour un poste exécutif fusse-t-il de la primature.
Conscient des guerres d’égo et de positionnement qui mine son entourage, le Président serait en train de se pencher sur la nomination de son futur premier ministre dans la plus grande discrétion.
Vu tout le mystère qu’entoure la nomination du futur PM, la seule certitude est le fauteuil de premier
ministre est plus que disputé et cette fois-ci. Ouvert à toutes les sensibilités politico-ethniques du pays, de Ousmane Kaba à Kiridi Bangoura en passant par Mama Kanny Diallo et Kassory Fofana, vient s’ajouter sur cette longue liste Mamadou Baadiko Bah. Dans les jours ou semaines à venir, l’avenir nous éclairera sur toutes ces élucubrations.
Ansoumane Doumbouya