Pillage des boutiques à N’Zérékoré : la société civile régionale invite le ministre de la justice à engager des poursuites

0
244
Société civile régionale de N'Zérékoré

Suite aux violences postélectorales enregistrées dans la commune urbaine de N’Zérékoré, le conseil régional des organisations de la société civile Guinéenne a animé un point de presse ce jeudi, 29 octobre 2020 pour condamner avec la dernière énergie les actes de vandalisme.

Ensuite, une invite a été faite au ministre de la justice pour que les auteurs des pillages soient traduits devant les tribunaux.

Déclaration

Soucieux de la préservation de la paix en Guinée en général et en Guinée forestière en particulier, fort imbu des principes de neutralité et d’impartialité dans sa mission d’interface entre gouvernants et gouvernés en tant qu’une organisation apolitique, le conseil régional de la société civile de N’Zérékoré a constaté avec amertume dans les journées du lundi 19 octobre 2020 au lendemain du vote et du samedi 23 octobre 2020 après la proclamation des résultats provisoires des élections présidentielles par la commission nationale indépendante (CENI) que des individus malintentionnés se sont attaqués aux biens privés de certains citoyens dans la région de N’Zérékoré.

Ces actes de vandalisme et de destruction perpétrés par de sinistres individus sont en violation manifeste du principe constitutionnel de l’inviolabilité de la propriété privée.

Le conseil régional des organisations de la société civile de N’Zérékoré dans le souci de la préservation de la quiétude et de la justice sociale, invite donc: le ministre de la justice, garde des sceaux à faire engager des poursuites contre les présumés auteurs et leurs complices des actes de vandalisme et pillage des biens publics et privés; les autorités judiciaires compétentes notamment les procureurs de la République et les juges de paix à ouvrir immédiatement des enquêtes pour interpeller les présumés auteurs et leurs complices à l’effet de les traduire devant les tribunaux compétents et les juger conformément à la loi; les officiers de la police judiciaire à œuvrer efficacement par l’ouverture des enquêtes efficientes par la réception des plaintes et dénonciation des victimes et déférer les présumés auteurs aux tribunaux chargés de les juger; les organisations de défense des droits humains à épauler les autorités judiciaires compétentes par l’appui des victimes et une éventuelle dénonciation des présumés auteurs; les citoyens victimes ou témoins à contribuer sérieusement et efficacement dans la mesure du possible à la dénonciation des présumés auteurs de ces actes malveillants aux autorités judiciaires compétentes dans l’intérêt de rétablir les victimes dans leurs droits.

En conséquence au rappel de ce qui précède, le conseil régional des organisations de la société civile de N’Zerekore sait compter sur la promptitude et la diligence de chaque acteur pour situer les responsabilités dans l’intérêt exclusif de faire rayonner l’Etat de droit.

N’Zérékoré le 29 octobre 2020.

Le conseil régional des organisations de la société civile de N’Zérékoré

Le président Amara Nokè Diabaté.