Pépé Koulémou aux habitants de la Forêt : « S’opposer à toute éventuelle prise de vaccin contre Ebola est une erreur »

0
85

Depuis la résurgence de l’épidémie d’Ebola en région forestière, la réticence se fait constater chez les habitants qui ne croient pas en l’existence de cette maladie qui a déjà fait des victimes et qui continue à se propager. Tout récemment, les habitants de Kpagalaye relevant de la sous-préfecture de Soulouta ont à l’image de ceux de Gouécké (où s’est déclaré le premier cas d’Ebola), refusé de recevoir les agents de la santé.

Au cours d’un entretien accordé à notre rédaction, l’honorable Pépé Koulémou, fils de la région, a fait une invite aux habitants de cette partie du pays pour qu’ils acceptent de recevoir les agents de la santé en vue de bouter cette maladie hors de leur contrée.
Décryptage !
« C’est dangereux pour une population qui n’est pas informée. Justement c’est la mission du gouvernement qui est d’informer, qui est de préparer les gens à tout, préparer les gens à combattre l’incertitude, à se protéger contre toute maladie. Il faut procéder à l’information générale de toute la population guinéenne sur le risque qui pèse sur elle parce que, véritablement nous avons connu l’épidémie d’Ebola et le gouvernement a fait son mieux en combattant cette maladie jusqu’à la bouter hors de la Guinée. Actuellement, on nous dit que l’épidémie d’Ebola a refait surface. Il faudrait que les mêmes informations soient données, que le gouvernement prenne l’initiative d’aller sensibiliser la population. Dire qu’on doit s’opposer à toute éventuelle prise de vaccin contre Ebola, là c’est une erreur. Il faudrait que la population de Guinée, de la région forestière et surtout de N’Zérékoré où la maladie est en train de sévir, en soit informée, sensibilisée et se prête à combattre cette maladie en acceptant les comportements qui sont de nature à barrer la propagation de cette maladie », a lancé Pépé Koulémou.
Siba Engagé