Pépé Francis Haba à Beyla : « Alpha Condé n’a plus de militants mais une équipe de fraudeurs »

0
512

Les alliés de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) continuent leur tournée en Guinée forestière. Ce lundi, 12 octobre 2020, Pépé Francis Haba de l’UGDD, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou de l’UDRP et autres ont été reçus par les habitants de Beyla.

Accueillis par une foule en liesse dès la rentrée de la ville, les leaders de l’Alliance Nationale pour l’Alternance Démocratique (ANAD) du côté de la Forêt ont demandé aux populations de Beyla de voter massivement pour Cellou Dalein Diallo, candidat de l’UFDG.

Dans son intervention, l’opposant Pépé Francis Haba, président de l’UGDD a salué et remercié les braves populations de Beyla pour la forte mobilisation. Ensuite, il a transmis le message de leur candidat.

« Le président Cellou Dalein Diallo vous dit merci, il devrait être avec nous aujourd’hui mais il est parti pour Kankan. Malheureusement, nos adversaires lui ont bloqué la route. Ils sont paniqués raison pour laquelle ils ont bloqué la route à notre champion. Je vous le dis, si le grand Konia dit oui à un président c’est fini, il sera président de la République. Monsieur Alpha Condé ne fait que parler des contre vérités, notre président c’est un homme de parole. Il a dit qu’il construira la route Beyla –Kerouane-Lola-Danané et la route N’zerekore-Yomou », a-t-il dit.

Poursuivant, le président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) accuse le président Alpha Condé d’être la cause du départ des sociétés minières qui étaient installés en Guinée forestière.  « Vous avez vu que toutes les sociétés minières qui étaient, elles sont toutes parties à cause de la mauvaise gouvernance. Une fois que Cellou Dalein Diallo deviendra président, ces sociétés minières seront là. Alpha Condé n’a plus de militants mais il une équipe de fraudeurs qui sont des préfets, des gouverneurs, des maires et des ministres. Soyons vigilants car, ils savent voler. Donc, n’acceptons pas la fraude électorale », a lancé l’opposant.

Pour sa part, Anne Marie Fofana vice présidente de l’UFDG et marraine de N’zerekoré invite les militants à ne pas céder à la provocation.

« Nous voulons avoir le pouvoir dans la paix et dans la cohésion sociale.  Même si on vous provoque, n’acceptez pas la provocation. Même si on insulte, ne répondez pas ».

Gilbert Yoma Neyo Tinguiano