Oyé Béavogui révèle : « Ce que le PDG-RDA a subi, aucun parti ne l’a subi en Guinée »

0
128

Comme annoncé précédemment, l’honorable Oyé Béavogui, secrétaire général par intérim du PDG-RDA était l’invité de l’émission phare de Djoma FM « On Refait Le Monde » ce vendredi, 23 avril 2021.

Dans la panoplie de questions, le député a été interrogé sur la vie du PDG-RDA qui selon un des chroniqueurs, est en train de mourir de sa belle mort.
Ce n’est pas le cas, répond Oyé Béavogui. Car soutient-il, « le parti se porte très bien pour nous. Parce que du point de vue organisation, structuration et couverture du pays, nous nous en réjouissons. Nous sommes en train d’avancer progressivement. Au delà de ça, si le parti se portait mal, peut-être on ne serait pas à l’Assemblée nationale », a coupé court le député.
Poursuivant, le secrétaire général par intérim du PDG-RDA a reconnu que son parti ne dispose pas aujourd’hui de la force qu’il avait hier. Cette situation est due à la confiscation des biens du parti et au sort infligé à certains compagnons du père de l’indépendance, Ahmed Sékou Touré dès après sa mort.
« Ce que le PDG-RDA a subi, aucun parti ne l’a subi en Guinée et je ne souhaite même pas qu’un parti le subisse. Quand le président Ahmed Sékou Touré est décédé le 26 mars 1984, une semaine après il y a eu le 03 avril, le fameux coup d’Etat. Il fallait forcément liquider le PDG-RDA. Le parti d’abord a été interdit d’exercer ses activités pendant 08 ans. Tous les cadres, l’élite avant-gardiste, tous ont été arrêtés et liquidés sous les pieds du mont Gangan à Kindia. Alors que ces cadres n’avaient rien à voir avec le coup d’Etat manqué de Diarra Traoré. Au-delà, les biens matériels et immatériels du parti sont tous confisqués aujourd’hui. Quand vous prenez par exemple le ministère de la Jeunesse, c’était le secrétariat du parti offert par Houphouët Boigny bien avant notre indépendance », a révélé l’honorable Oyé Béavogui.
Siba Engagé