N’Zérékoré : Les autorités décidées à traquer tout fauteur de troubles

0
253
Préfecture de N'Zérékoré

Comment mettre fin aux violences et lutter contre les hors la loi dans la préfecture de N’Zérékoré? La question a fait l’objet d’une réunion  ce mercredi, 04 novembre 2020 entre le préfet Sâa Yola Tolno, les autorités communales, religieuses et militaires.

L’on se rappelle, la semaine dernière, des individus non identifiés avaient jeté des pierres sur la toiture de la cathédrale avant de s’en prendre à une mosquée.

Cette situation inquiétante a poussé les autorités administratives et communales à convoquer une réunion d’urgence avec toutes les couches sociales (chefs de quartiers, leaders religieux, militaires) dans le but de prendre des dispositions pour éviter des scènes de violence dans la capiale de la région forestière.

Dans son discours de circonstance, Sâa Yola Tolno, préfet de N’Zérékoré a tout d’abord salué l’effort fourni par tout un chacun pour le maintien de la paix lors de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Ensuite, le premier responsable de la préfecture a dénoncé l’agissement des individus qui se sont attaqués récemment à la cathédrale et à la grande mosquée de Boiro.

« De par le passé, nous avons connu des atrocités dans cette ville et cela a causé beaucoup de problèmes. Ayant tiré les leçons du passé, nous avons invité toutes les composantes sociales pour ne plus que ces actes se reproduisent. Mais malheureusement, certaines personnes malintentionnées ont commencé à créer des troubles dans les quartiers. On a été informé que des gens sont allés jeter des cailloux sur la toiture de la cathédrale, même chose au niveau de la grande mosquée. Nous avons donc convoqué cette réunion, pour qu’ensemble, des dispositions soient prises pour freiner ces actes qui viennent de commencer », a-t-il indiqué.

Agacé par cette situation qui se  passe dans certains quartiers de sa commune urbaine, Albert Moriba Delamou  maire de N’Zérékoré invite la population à dénoncer ces individus malintentionnés.

« Depuis les élections législative et référendaire, il y a des velléités dans certains quartiers. Donc, on va passer à la dénonciation pour que les gens arrêtent. Par exemple dans le quartier Bellevue,  il y a un certain Amos Théa qui après la proclamation des résultats provisoires, s’est rendu dans un bar pour dire que des jeunes du RPG qui étaient en joie sont venus pour les attaquer. La même chose s’est produite dans le quartier Nyankoyakpala où un certain Michel Tinguiano s’est attaqué aux autorités du quartier parce qu’il n’est pas à l’aise suite à l’annonce de la victoire du parti au pouvoir. Il faut que ces comportement s’arrêtent et je vous informe qu’on prendra les dispositions pour mettre fin à ça », annonce-t-il.

Pour terminer, une invite a également été faite à l’endroit des agents de maintien d’ordre pour traquer tous les fauteurs  de troubles qui une fois arrêtés, seront présentés devant les autorités judiciaires.

Gilbert Yoma Neyo Tinguiano