Ministère des affaires étrangères : Ibrahima Kalil Kaba installé dans ses nouvelles fonctions

0
291
Ibrahima Kalil Kaba, ministre des affaires étrangères
  1. Il est l’une des nouvelles figures dans le premier gouvernement de la 4ème République dirigé par le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

Promu au poste de ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, Ibrahima Kalil Kaba a pris fonction ce vendredi, 29 janvier 2021 après la passation de témoin entre lui et son prédécesseur Mamadi Touré, nommé à la présidence.

En présence de certains membres du gouvernement, des diplomates et de nombreux invités, Ibrahima Kalil Kaba fraîchement nommé ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger a été installé dans ses nouvelles focntions.

En passant le flambeau à son successeur, comme il est de coutume,  Mamadi Touré a égrené quelques actions posées à la tête de la diplomatie guinéenne depuis son arrivée en août 2017.

Parmi ces actions, il a cité : l’organisation de la première conférence diplomatique, le développement et le renforcement de la coopération bilatérale, l’implication de la diaspora dans le processus de développement socioéconomique du pays, l’insertion des Guinéens dans  les organisations et  institutions internationales, la gestion de la délivrance des visas électronique, enrôlement et délivrance des passeports aux compatriotes à l’étranger et l’organisation des journées du protocole.

Mamadi Touré, ministre sortant des affaires étrangères

En quittant à la tête de ce département, Mamadi Touré a invité le nouvel entrant pour la poursuite des chantiers ouverts au nombre desquels : la mise en œuvre des recommandations de la conférence diplomatique, l’application effective de la carrière diplomatique et consulaire à travers la signature de décret de la mise en œuvre des textes y afférents pour mettre fin à la sédentarisation et au manque de rotation de nos diplomates, le déménagement du ministère à son nouveau siège sis à Koloma, la finalisation par la commission interministérielle de la rationalisation des contributions financières aux organisations internationales, l’amélioration continue de la gestion du courrier au sein du département, le renforcement des capacités des cadres à travers l’opérationnalisation rapide du CEFOPED et l’amélioration de l’usage de l’outil informatique, l’amélioration de la préparation et de l’exécution du budget du département et l’amélioration des conditions de travail au département central.

Conscient des énormes défis qui l’attendent, Ibrahima Kalil Kaba rassure son prédécesseur à poursuivre les chantiers déjà ouverts.

Ibrahima Kalil Kaba, ministre des affaires étrangères

« La responsabilité de la conduite de ces réformes m’incombe. Désormais, je suis conscient des défis qui sont à la fois nombreux et complexes. Il s’agira de relever un défi politique et économique, un défi économique et environnemental, social et culturel, juridique et consulaire mais aussi un défi administratif et financier. Le ministère fait face à l’ensemble de ces défis  dans un monde globalisé qui est devenu un village planétaire et interconnecté qui m’est parfois rude épreuve  du schéma de fonctionnement de la diplomatie traditionnelle grâce à la nouvelle technologie de l’information et de la communication », a-t-il-dit.

Le ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger étant la vitrine de la Guinée, le nouveau ministre Ibrahima Kalil Kaba s’engage à la mise en place effective et diligente des recommandations, de la conférence diplomatique et celles du ministre Sortant Mamadi Touré.

Mantènin Sacko