Manif UFDG-ANAD : Les organisateurs se félicitent et projettent de nouvelles manifestations

0
145
Les membres de l'ANAD
Au lendemain de leur manifestation qui visait à dénoncer le hold-up électoral et exiger la libération des détenus politique, l’ANAD a fait publié un communiqué où elle a fait le bilan de cette journée de manifestation. Une nouvelle date pour la reprise des manifestations fera l’objet d’un autre, informe-t-on.

Journée du 25 novembre : Constat de l’ANAD

1. l’ANAD est satisfaite du caractère pacifique de la manifestation mais aussi des résultats obtenus et qui sont conformes aux objectifs fixés.

2. L’Etat et le RPG ont été obligés par l’ANAD d’interdire leurs propres manifestations et assemblées générales au même titre que l’UFDG qui a son siège et son QG fermés.

3. l’ANAD a obligé l’Etat à faire un déploiement militaires et paramilitaires impressionnant et disproportionnés prouvant à suffisance que le régime ne tient que par la force et non par un soutien populaire.
Le dispositif était si impressionnant, que les populations ont choisi de rester chez elles. La manifestation a muté en journée ville morte.

4. Les populations sont restées à la maison et les activités économiques ( Port, Banque, commerce, transport) ont tourné au ralenti.
Les Boutiques et magasins sont restés fermés, ce qui a entraîné une paralysie des activités commerciales, une baisse importante d’activités pour les banques et une circulation relativement fluide….

5. Après évaluation de cette première journée, La date de la prochaine manifestation pacifique sera fixée incessamment.

En plus des réclamations liées à la manifestation de la vérité des urnes, à la libération des prisonniers, à la justice pour les victimes, la prochaine manifestation inclura l’arrêt des persécutions contre les opérateurs économiques pour leur opinion politique ou origine.

Joachim Baba Millimono

Chargé de Communication de l’ANAD