Mamadi Touré fustige l’attitude de Cellou Dalein : « Cela est passible de poursuite judiciaire »

0
672
Mamadi Touré, ministre des affaires étrangères et des guinéens de l'étranger

A la faveur d’une rencontre ce jeudi, 22 octobre 2020 avec ses collègues ministres de la justice et de la sécurité en présence des ambassadeurs accrédités en Guinée, Mamadi Touré ministre des affaires étrangers et des guinéens de l’étranger est revenu sur le processus électoral en cours.

Une occasion qu’il a saisie pour flétrir l’attitude de Cellou Dalein Diallo qui s’est autoproclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier pendant que ses représentants prennent part à toutes les étapes du processus.

« Nous leur avons rappelé la déclaration des observateurs de la CEDEAO et de l’Union Africaine qui ont estimé que le scrutin s’est déroulé de façon satisfaisante. Donc, nous attendons les résultats. Malheureusement, il y a une autoproclamation d’un candidat; ce qui est à l’origine de toute cette violence que nous connaissons aujourd’hui. Après sa déclaration, il a fait comprendre à ses militants qu’il était gagnant, alors que nous attendions la fin des dépouillements des bulletins », a expliqué Mamadi Touré qui s’est indigné suite à la publication de vidéos dans lesquelles, des manifestants demandent de leur donner des armes pour qu’il ait l’intifada.

Mesurant l’ampleur des violences qui se succèdent,  Mamadi Touré a pris à témoin la communauté internationale sur la situation qui prévaut dans notre pays.

« Les diplomates ont bien compris que la situation est sérieuse. Et, on a pris à témoin la communauté internationale sur les exactions, les appels à la violence ».

Poursuivant, le patron de la diplomatie guinéenne accuse Cellou Dalein Diallo d’avoir appelé ses représentants à la violence qui sont pourtant présents à toutes les étapes du processus électoral en cours.

En ce qui concerne les résultats sur lesquels l’opposant au régime Condé s’est basé pour s’autoproclamer vainqueur, Mamadi Touré soutient que cette attitude est passible d’une poursuite judiciaire.

« Nous avons entendu parler d’un logiciel qui est tombé du ciel et qui a la capacité d’avoir accès à tous les bureaux de vote dans les villages reculés. Je ne sais pas avec quel réseau magique qui fait remonter l’information ? C’est très dangereux et cela peut-être passible de poursuite judiciaire »,a-t-il dit.

Pour sa part, maitre Mory Doumbouya, ministre de la justice et garde des sceaux a rassuré que toutes les mesures seront prises pour faire régner l’ordre et la sécurité.

« Nous ne sommes pas dans une République bananière, nous sommes dans un Etat souverain qui a ses règles et nous sommes en matière de compétition électorale. Nous tenons donc au respect des lois de la République et aucune velléité de déstabilisation des institutions ni de l’ordre public ne sera tolérée. L’Etat prendra toutes les mesures pour faire régner l’ordre et la sécurité dans le strict respect des lois », martelé-t-il.

Mantènin Sacko