Lutte contre le Covid-19 : les personnels soignants demandent au gouvernement de payer les primes exceptionnelles

0
305

La marche pacifique du Collectif des Personnels Impliqués  dans la Riposte contre le Covid 19 initialement prévue pour demain jeudi, 15 octobre à Conakry a été  finalement reportée. Une occasion mise à profit pour inviter le gouvernement à payer les primes exceptionnelles de plusiuers mois.

A la faveur d’une conférence de presse animée ce mercredi, 14 octobre 2020, le collectif des personnels impliqués dans la riposte contre la pandémie du Coronavirus a fait savoir les raisons du report à la dernière minute de leur marche pacifique qui était prévue pour demain, jeudi 15 octobre à Conakry.

« Notre marche pacifique a été annulée pour deux  raisons. La première est que nous avons eu une concertation avec le secrétaire général du  Ministère de la Santé, avec le directeur général de l’ANSS. Ils nous ont dit de sursoir à  cette manifestation de demain pour pouvoir se concerter très rapidement en comité interministériel pour pouvoir trouver solution à  notre demande.  La deuxième raison est que la mairie de Kaloum nous a  fait  savoir que vu le temps de la campagne électorale et la date du scrutin présidentiel très  rapprochée, quelle ne va pas  nous autoriser », a-t-il expliqué Kaba Keita, coordinateur du dit collectif.

Poursuivant, le coordinateur du collectif des personnels impliqués dans la riposte contre le Covid-19 soutient que des primes de plusieurs mois sont jusque là impayées par le gouvernement.

« Je rappelle que le combat  que nous menons est légitime et légal pour  notre prime  exceptionnelle durant les trois mois passés. C’est  le Premier ministre qui l’a annoncé dans son discours de plan de riposte contre le Covid. Donc, nous insistons à  ce que les primes exceptionnelles des personnels soignants  soient payées par l’Etat comme ça  se fait pour l’eau et électricité pour toute la population guinéenne »

Siba Engagé

Tel : 626 50 44 68