LA DEFORESTATION EFFRENEE EN GUINEE

0
300

Dans des systèmes de production intensifs, les animaux ( volailles, porc, bovins) élevés en France ou à l’étranger, sont nourris aux fèves et tourteaux de soja. Les vertus nutritionnelles et le prix attractif de cette légumineuse (riche en protéines végétales) ont fait exploser sa demande au niveau mondial depuis une vingtaine d’années.
En France, la production de protéines végétales pour nourrir les animaux d’élevage est insuffisante. Chaque année, pour combler ce besoin, nous importons plus de 3,2 millions de tonnes de tourteaux de soja en provenance du Brésil, d’Argentine et des Etats-Unis. La production de soja dans ces pays s’étend au dépens des écosystèmes naturels. A la perte de biodiversité sur ces surfaces vient s’ajouter un déstockage massif de CO2 directement imputable à la déforestation. Un européen consomme ainsi en moyenne 61 kg de soja par an de façon indirecte (ou “cachée”) par sa consommation de viande, de produits laitiers, ou d’œufs.