La commission éthique de la FGF doit reconsidérer sa position ( Ibrahima Blasco Barry)

0
50
J’ai été interpellé avec insistance par diverses sources du rejet de certaines candidatures au sein des organes juridictionnels et de Gouvernance de la Fédération Guinéenne de Football par la Commission d’Ethique Indépendante de la Fédération.
La Commission d’Ethique qui a fait du chemin dans la moralisation de la vie sportive de notre association nationale pourrait commettre une erreur grave en invalidant les candidatures des membres issus des membres statutaires au sein de la Commission Disciplinaire par exemple, au motif qu’elle craint un conflit d’intérêt.
Les dirigeants des Ligues, Clubs et Groupements d’intérêt sont bel et bien autorisés à appartenir aux Organes Juridictionnels pourvu qu’ils se récusent quand leur entité est concernée par une affaire.
En l’état, si la Commission d’Ethique rejette une candidature, celle-ci pourra se pourvoir en appel et pourrait avoir raison.
Je me demande d’ailleurs pourquoi la FGF a fait un appel à candidatures pour appartenir aux organes juridictionnels. C’est pas une offre d’emploi encore moins de marché.
Ce sont les Membres de l’Association (Ligues, Clubs et Groupements d’intérêt qui proposent des candidats accompagnés de leur CV et le Comité Executif se fonde sur ces CV et les conclusions de l’enquête d’habilitation de la Commission d’Ethique pour proposer in fine les candidatures à l’AG de l’Association qui vote leur nomination.
Il apparaît d’ailleurs qu’aucun CV n’accompagne une candidature or, l’enquête d’habilitation et le contrôle d’éligibilité commence par le CV qui détermine le profil du candidat.
Il est constant d’ailleurs que même les Commissions Permanentes de la Fédération devraient être composées de cadres ayant des pré requis dans chaque domaine de compétence. Par exemple, le CV du médecin voudrait dire qu’il est plus apte à servir dans la Commission Médicale, le Journaliste dans la Commission Medias et Communication, le Juriste dans les Organes Juridictionnels et de Gouvernance etc…
Alors, tous les membres des Ligues, Clubs et Groupements d’intérêt ainsi que d’autres officiels de l’Association proposés par le Comite Exécutif dont le profil, la compétence et la moralité sont reconnus peuvent appartenir aux organes juridictionnels pour autant qu’ils ne soient pas membres du Comité Exécutif et/ou des Commissions Permanentes de la Fédération.
Toutefois, les Présidents de ces Organes Juridictionnels doivent être des Juristes et/ou exerçant des fonctions similaires.
Ils doivent cependant signer un formulaire d’intégrité pour consacrer leur indépendance totale et s’affranchir de tout conflit d’intérêt.
A la CAF par exemple, le Vice Président de la Fédération Burundaise de Football, Moustapha Samugabo et celui de la Fédération Comorienne de Football Youssouf Ali Djae  sont bel et bien membres de la Commission Disciplinaire.
Même au sein de la Commission d’Appel de la CAF, des membres de Fédérations y siègent.
Toutefois, la Commission Électorale et la Commission Électorale de Recours qui sont des Organes de Gouvernance doivent être composées impérativement que des  Membres neutres n’appartenant à aucune structure statutaire votante et proposés par le Comité Exécutif sur la base des CV attestant de leur capacité professionnelle, morale et intellectuelle. Les candidats devront absolument être soumis à un contrôle d’éligibilité par la Commission d’Ethique Indépendante de la FGF.
En conclusion, la Commission d’Ethique de notre Association Nationale devrait donc reconsidérer sa position et réintégrer les candidatures des membres associés ayant dès pré- requis et disposés à signer un formulaire d’intégrité qui leur sera soumis.
Ibrahima Blasco Barry