Insécurité à Kankan : Le gouverneur annonce une batterie de mesures dont l’interdiction de sortir à partir de 00 heure

0
316
Sadou Keita, gouverneur de la région de Kankan

Les bandits de grands chemins ont fait surface dans la commune urbaine de Kankan. En l’espace d’une semaine, un jeune collégien de 22 ans a été tué au quartier Salamani et une famille Koïta attaquée au quartier Senkefara 2 après avoir perdu des biens.

Pour freiner le grand banditisme dans sa juridiction, une batterie de mesures vient d’être prise par Sadou Keita, gouverneur de la région de Kankan.

​Comme chaque fin d’année, les malfrats commencent à prendre le dessus sur les populations. Souvent lourdement armés, ces hors la loi sèment la terreur dans plusieurs quartiers de la ville ces jours-ci.

Ils sont nombreux ces ménages qui ferment dès 20 heures par peur d’être attaqués.

Le gouverneur de région Sadou Keita est passé à la victoire en sortant l’artillerie lourde pour stopper le phénomène.

«​ En synergie avec les agents de sécurité, on a décidé à partir de ce 24 novembre de renforcer la patrouille dans la ville dès 20 heures, les barrages seront placés au niveau de toutes les entrées et sorties, à partir de 21 heure, tout le monde sera soumis à la fouille systématique et à 00 heures, personne ne doit sortir jusqu’à ce que ces bandits abandonnent ou qu’on mette mains sur eux. Après 00 heures, seuls les véhicules qui quittent les autres préfectures pourraient entrer après la fouille. Nous allons échanger avec les hôteliers et tout autre personne évoluant dans les activités noctambules pour expliquer ces mesures, celui qui ne respectera pas ces mesures verra les autorités en face​ », a-t-il annoncé.

​En fin,  l’ancien gouverneur de Labé invite les populations à collaborer avec les autorités pour mettre la main sur ces malfrats.

«​Les bandits logent dans les familles où ils sont connus, ces familles sont dans les quartiers, si chacun essayait de dénoncer ces malfrats, ils allaient arrêter, donc, dénonçons les pour notre bien-être​ », a invité Sadou Keita.

​Les observateurs appellent les autorités à sortir des discours et de poser des actions concrètes permettant de mettre ces malfrats hors d’état de nuire.

Djétenin Siré Traoré