Feguifoot/Affaire Super V et Cie : Blasco Barry n’est-il pas en train de jouer le double jeu ? (S’interroge Aboubacar Halimatou Soumah)

0
205
Ibrahima Blasco Barry et Antonio Soauré, président de la Feguifoot

Le feuilleton Feguifoot-Super V, Blasco Barry et Morthon Soumah est loin de connaitre son épilogue même si le verdict final de la juge du TPI de Kaloum est attendu le 16 novembre prochain. Ce qui attire désormais l’attention de bon nombre d’observateurs du football guinéen, et qui intrigue l’opinion, c’est le rapprochement entre le président de la Fédération Guinéenne de Football, Mamadou Antonio Souaré et l’ancien secrétaire général de l’institution, Ibrahima Blasco Barry.

Depuis un certain temps, Blasco Barry est omniprésent aux côtés de son accusateur Antonio Souaré car il faut rappeler que c’est lui, en tant que président de l’instance faitière du football guinéen, qui poursuit les accusés dans cette affaire de détournement de fonds qui étaient destinés pour appuyer la Guinée dans l’organisation de la CAN 2019 ou 2023. Pour rappel, il avait été arrêté et incarcéré pendant quelques jours à la maison centrale de Conakry. Alors que l’affaire dont il est accusé reste pendante devant la juge d’un tribunal de Conakry, il tient compagnie de l’actuel patron du football guinéen.

Pourquoi ce traitement spécial pour Ibrahima Basco Barry, ancien secrétaire général de la feguifoot ? N’est-il pas en train de jouer un double jeu ? L’on ne saurait répondre avec promptitude à ces questions. Malgré l’accusation de détournement de fonds qui pèse sur lui, il est aujourd’hui dans la grâce du richissime homme d’affaire Antonio Souaré, président de la Feguifoot. Ce qui pourrait lui être très profitable dans l’affaire de détournement de fonds dont il est l’un des principaux accusés.

D’ailleurs le TPI de Kaloum rendra son verdict dans quelques jours. Mais au vu des précédentes audiences, ce n’est pas exclu que le procès se termine par un non-lieu ou une relaxe pure et simple de tous les trois présumés. Dans son réquisitoire, le maître des poursuites en  l’occurrence le procureur, a déjà fait savoir que le dossier était vide. Donc on peut affirmer qu’on s’achemine vers un autre revers judiciaire pour la Feguifoot et son président.

Il est à rappeler que les fonds détournés étaient destinés à appuyer la Guinée dans l’organisation sur son propre territoire d’une compétition aussi majeure et importante qui est la CAN (coupe d’Afrique des nations).

C’est pourquoi les guinéens doivent connaitre la vérité dans cette affaire qui a suscité tant de débats dans la sphère du football mondial. Ils doivent aussi connaitre le vrai fautif, le coupable, celui qui a dilapidé leur argent.

Antonio Souaré est-il en train de préparer sa réélection à la tête de l’instance dirigeante du football guinéen dont le vote est prévu en Février 2021 tout en approchant celui qu’on appelle le ‘’connaisseur’’ du football guinéen ? C’est une autre question qui se pose autour de son rapprochement avec Blasco.

Affaire à suivre!

Aboubacar Halimatou Soumah

Journaliste/Administrateur Général du site www.fatalainfos.com

+224621007303