Électrification de Kankan: Les manifestations reprendront si le barrage n’est pas construit

0
623
Ousmane M'Bia Kaba, président du mouvement citoyen pour l'électrification de la Haute Guinée

Quelques jours seulement après la validation par la Cour Constitutionnelle de la victoire du président Alpha Condé à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée n’a pas tardé à dévoiler ses attentes.

La structure qui a fait trembler le pouvoir actuel, réclame toujours la construction du barrage hydroélectrique et menace de reprendre les manifestations de rues si n’est pas rien fait par le nouvel élu.

Après plusieurs mois de manifestation dans les rues de Kankan pour exiger la construction d’un barrage hydroélectrique, le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée a suspendu sa lutte finalement pour attendre la fin de l’élection présidentielle.

Réélu à la tête du pays pour les six prochaines années, le président Alpha Condé doit faire face à la réclamation du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée. C’est du moins ce qu’a fait savoir Ousmane M’bia Kaba, président dudit mouvement.

« Notre attente vis-à-vis du président c’est le courant. Nous cherchons le bonheur pour Kankan, le bonheur de Kankan aujourd’hui c’est le courant, si le barrage vient, c’est tout le monde qui va en bénéficier, chacun va travailler. Donc, si Dieu a fait qu’il est réélu, qu’il résolve notre problème qui est celui de nous donner un barrage hydroélectrique. C’est après ça que les problèmes de routes et d’eau vont venir, parce que le développement commence d’abord par l’électricité, c’est à cela qu’on s’attend », t-il laissé dit.

Ensuite, à cause des promesses non tenues par le Professeur Alpha Condé, le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée menace de reprendre les manifestations si leur réclamation n’est pas prise en compte.

 « Comme son investiture c’est en décembre, après l’investiture on devrait savoir à quel niveau est notre problème de barrage. Mais on attend un délai, si ce délai arrive et que notre problème n’est toujours pas résolu, nous allons encore descendre dans les rues pour manifester. Le mouvement est toujours en place, nous allons commencer les assemblées dans deux semaines »​, a fait savoir Ousmane M’Bia Kaba.

Djétenin Siré Traoré