Congrès du parti UGDD : Pépé Francis Haba, seul candidat au poste de président

0
366

L’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) a démarré son deuxième congrès national ce samedi, 05 septembre 2020 à son siège à Cobayah dans la commune de Ratoma. Pour le poste de président du parti, le seul candidat est Pépé Francis Haba qui assurait l’intérim suite à la mort en 2016 de Georges Gandhi Faragué Tounkara.

Les responsables et militants du parti UGDD ne veulent pas manquer le rendez-vous du 18 octobre 2020, jour du scrutin présidentiel en Guinée. Le nom du candidat qui va porter le flambeau du parti sera connu après le deuxième congrès national qui a débuté dans la matinée de ce samedi, 05 septembre 2020.

Seul candidat au poste de président, Pépé Francis Haba s’est dit satisfait d’avoir assuré l’intérim du parti. Ensuite, il a fait savoir ses objectifs une fois élu à la tête de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD).

« C’est vraiment d’amener le parti que nos frères Kéamou Bogola Haba, Cécé Alexandre Loua, feu Georges Gandhi Faragué Tounkara nous ont laissé jusqu’à la magistrature suprême. Je veux vraiment faire de ce parti, un grand parti politique, beaucoup plus visible, plus dynamique sur le terrain, plus organisé et un parti politique sur lequel il faudra compter lors des années à venir », a- t-il dit.

Contrairement à certains partis politiques d’opposition qui entendent boycotter les élections présidentielles, Pépé Francis Haba sera parmi les compétiteurs pour tenter de battre le Professeur Alpha Condé dans les urnes.

« Mon souhait c’est que toute l’opposition participe à ces élections-là, qu’on sorte de ce dogmatisme inutile. Aujourd’hui, nous avons essayé des stratégies avant le 22 mars mais malgré le succès de notre combat au sein du FNDC, nous n’avons pas pu empêcher le Professeur Alpha Condé de nous imposer une nouvelle constitution ; nous n’avons pas pu l’empêcher d’installer une assemblée illégale et illégitime qui est en train de voter les lois. Pour être pratique, j’ai proposé qu’on le prenne dans son propre jeu, qu’on le batte dans les urnes », souhaite l’opposant.

De son côté, Kéamou Bogola Haba président du deuxième congrès national de l’UGDD a rappelé que l’UNAD ( Union Nationale pour l’Alternance et la Démocratie) dont son parti est membre fondateur a pris position de ne pas participer à cette élection.

En outre, il précise que tous les partis membres de cette grande coalition sont libres de participer aux élections présidentielles ou pas. « Nous allons nous battre pour obtenir une transition, pour obtenir l’alternance, nous considérons que monsieur Alpha Condé ne doit pas être candidat et que l’alternance doit être une réalité, que le fichier électoral soit parfait, les préalables soulevés pour que nous connaissons une vraie démocratie ne sont pas là. Et donc, l’UNAD en tant qu’organisation n’a pas décidé décider de participer à cette élection. Nous verrons ce que l’UGDD en tant que parti décidera, c’est la même chose pour l’UPG, l’UDRP et ainsi de suite. L’UNAD en tant qu’organisation veut lutter pour obtenir la transition», a tranché le secrétaire exécutif de l’UNAD.

Siba Engagé

Tel : 620 21 39 77