Conakry : le musée national de Sandervalia est-il abandonné ?

0
476

Situé au plein cœur de la capitale guinéenne, le musée national de Sandervalia ne présente pas une image attrayante. Dans ce lieu de conservation des objets d’art de notre pays, l’entretien des installations fait défaut. Et, le premier visiteur est accueilli par les herbes sauvages qui ont occupé une bonne partie de la cour où est logée l’Agence Guinéenne de Spectacle (AGS) qui se trouve dans un état délabré.

A l’image de plusieurs édifices publics datant de l’époque coloniale, le musée national de Sandervalia qui a été ouvert pour la première fois au public en 1960, souffre d’un manque d’entretien en ce moment.

Une fois sur les lieux, difficile de se sentir dans un espace de conservation et d’exposition du patrimoine culturel de la Guinée. Les herbes sauvages ont envahi la rentrée de certaines salles qui ne sont peut-être pas fonctionnelles. A cela s’ajoutent des sachets d’eau et autres déchets qui ne sautent pas aux yeux des visiteurs.

L’un des points noirs, c’est la décrépitude du bâtiment abritant l’Agence Guinéenne de Spectacle (AGS). Les plafonds sont troués, la peinture a cédé place aux moisissures.

La case ronde de l’explorateur Français Olivier de Sanderval ne fait pas exception à cette triste réalité.

Il est grand temps pour le ministère de la culture, des sports et du patrimoine historique de prendre à bras le corps, l’entretien du musée national de Sandervalia qui est loin de rivaliser avec ceux de la sous-région.

Siba Guilavogui

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31