Conakry : la jeunesse consciente forestière lance un cri de cœur

0
643

Bonjour Chers guinéens et guinéennes,

Chers compatriotes

Notre point de presse a pour objet principal, de lancer un cri de cœur, afin que la région de la guinée du sud (la Guinée forestière) sorte de sa précarité actuelle.

Notre pays la Guinée était présenté au lendemain des indépendances comme celui qui offrait les meilleures perspectives de développement en Afrique de l’Ouest.

Malgré tous ces atouts nombreux et réels, aujourd’hui plus de la moitié de notre population vit en dessous du seuil de la pauvreté et manque drastiquement des ressources de base telles que l’accès à l’eau, l’électricité etc.…

Ne dit on pas que la charité bien ordonné commence par soit même, c’est dans ce cadre que nous dignes fils de la nouvelle génération consciente et soucieuse

de l’avenir avons décidés de lancer officiellement cette nouvelle plateforme dénommée :

Union forestière pour le développement et la paix. Cette plateforme cristallise l’ambition d’une génération de jeunes forestiers venant de tous les horizons de la région forestière et formées pour la plupart en Guinée et à l’étranger.

En effet, les résultats de nos analyses sur la question du Développement en République de Guinée, celles-ci reflètent des réalités que depuis le temps du premier régime sous le règne du feu président Amed Sékou Toure les quelques infrastructures publiques bénéficiées par chaque région sur le témoignage de la bonne gestion de gouvernance équilibrée est en voie de disparation

Et depuis ce temps nous avons observé que la région forestière est isolée en elle-même dans la question de développement comme si elle n’était pas une partie de la République de Guinée ?

Cette région n’a plus jamais bénéficiée d’aucun privilège des facteurs de développement même pour les besoins vitaux de base.

L’histoire de notre région la Guinée Forestière n’est pas un long fleuve tranquille surtout dans ces dernières décennies à travers les multiples violences tribales des conflits en conflits religieux ou interethniques ou communautaires et voir même politiques.

Une zone où les gens vivent dans une méfiance totale des uns et des aux autres.

De nos jours, la Guinée forestière parmi les autres régions est dans une déliquescence totale. La plus déplorable est la situation sociale dans laquelle cette région est plongée, le sentiment du vivre ensemble est laminé par le repli identitaire qui chaque jour, elle se vide de son sens de la forêt.

Cependant qu’il est témoigné que bien avant l’arrivée de ce régime, il existait plusieurs entreprises minières et des ONG, ce qui permettait à la population et à la région d’atteindre un bon niveau de croissance économique, les conditions de vie les meilleures avec un taux élevé d’employabilité.

Sans occulter, le domaine agricole avec le café, le cacao, l’hévéa et la banane qui aussi étaient très rentables dans la région.

Parlons des infrastructures, la majorité des routes de la région de forêt sont impraticables ; ce qui est un frein pour l’acheminement des produits vivriers, d’une préfecture à une autre voir une ville à une autre.

Si nous avons décidé de tenir ce point de presse, c’est pour lancer un cri de cœur pour solliciter les dirigeants guinéens de nous venir en aide afin de faire bénéficier cette région forestière au même niveau que les autres régions de la nation d’un bilan positif de développement.

L’Union Forestière pour le Développement et la Paix a pour mission :

La défense des intérêts et faire la promotion de l’unité et la paix entre ses fils afin de poser les bases d’un développement inclusif et durable dans cette région.

Nos objectifs spécifiques sont les suivants :

L’engagement citoyen pour les revendications des droits du peuple de la région forestière.

 Le grand besoin de (Route, l’eau potable, l’électricité, et l’emploi)

La défense des valeurs et des intérêts supérieurs de la région forestière.

La LIBERTÉ et la sécurité du peuple de la région forestière.

L’unification des citoyens de la Guinée Forestière pour la paix, ce qui ne veut pas non plus dire que nous faisons table rase des efforts fournis, parce il faut reconnaître qu’il y’a eu des efforts dans certains aspects, juste que l’espoir et l’entente sont énormes ; cependant en terme de pourcentage la satisfaction est fine.

Les promesses ont encore commencées puisque nous sommes en périodes électorales, nos frères et sœurs de la Guinée du sud doivent privilégier l’intérêt de tous les fils et filles de la terre de nos ancêtres que celui des intérêts égoïstes seulement pour des fins politiques.

Pour finir nous demandons aux autorités de prendre leurs responsabilités pour le respect de ces points car nous sommes déterminés à défendre notre patrimoine commun.

A retenir que ce mouvement est purement et simplement citoyen, social et patriotique

Ensemble bâtissons une Guinée au bénéfice de tous ses fils.

Que Dieu bénisse et protège le peuple et la nation guinéenne.

Je vous remercie.

Junior le Cavalier, Coordinateur National