Conakry : La Guinée Malgré Tout vole au secours de deux structures humanitaires

0
391

Créée en avril 2020, ‘La Guinée Malgré Tout’ s’est fixée pour mission de vendre positivement l’image de la Guinée et apporter de l’aide aux personnes démunies et défavorisées. Dans la journée d’hier samedi, 05 septembre 2020, deux structures humanitaires de la capitale Conakry ont bénéficié d’un don composé de divers produits.

En cette période de la pandémie du Coronavirus qui sévit dans notre pays, des structures humanitaires ont été impactées.  C’est dans ce cadre qu’un don composé de vivres, de vêtements, de savons, de bidons d’huile et d’eau de Javel a été offert à la plateforme Covid-19 Guinée et à l’orphelinat ‘La voix des sans voix ‘.

« Cette collecte s’est évaluée sur un mois. Nous avions mis un numéro Orange Money où les gens pouvaient nous envoyer de l’argent partout où ils sont. Ils se sont mobilisés et nous avons capitalisé une somme de trois millions six cent quarante- un mille (3.641.000). Il y a d’autres structures parallèles aussi qui nous ont assisté. Donc au total, nous avons pu mobiliser une somme de huit millions deux cent quarante-huit mille francs guinéens (8.248.000) », a indiqué Moussa Condé, co-fondateur de La Guinée Malgré Tout.

Très contente par ce geste qui vient à point nommé, Hawa Koné qui gère la plateforme « COVID-19 Guinée » soutient que cette assistance va leur permettre de combler des vides.

« C’est un très grand pas pour notre activité puisque, cela fait un bon moment que nous ne parvenons pas à apporter des repas chauds aux sans-abris et aux mendiants du pont 08 novembre et de la mosquée sénégalaise. Nous le faisions pendant les trois premiers mois de la COVID-19 grâce aux dons qu’on recevait. Depuis les trois premiers mois, c’est nous qui nous débrouillons de notre propre poche pour leur apporter au moins un repas dans la semaine, puisqu’un sac de riz pour nous, ne faisait que 4 à 5 jours. Imaginez, nourrir plus de 300 bouches ce n’est pas petite affaire. Si on a pas l’aide des personnes de bonnes volontés, on ne pourra pas le faire. Grâce à « La Guinée malgré tout », nous allons continuer ce que nous avons commencé et en espérant avoir plus de dons venants d’autres personnes de bonnes volontés », a-t-elle lancé.

Pour sa part, Yarie Camara fondatrice de l’orphelinat « La voix des sans voix » a également remercié les donateurs tout en demandant de l’aide afin qu’elle puisse subvenir aux besoins des quarante-cinq orphelins qui vivent sous son toit.

Mantènin Sacko