Campagne électorale à N’Zérékoré : Aboubacar Konaté du PADES en colère contre le maire Albert Moriba Delamou

0
205

Comme il est de coûtume, pendant la campagne électorale, chaque parti politique bénéficie d’un temps bien déterminé pour ses activités afin d’éviter tout affrontement avec les autres partis en lice. Dans la commune urbaine de N’Zérékoré, le Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) s’est senti lésé après la répartition qui a été faite par le vice maire.

 En course pour la conquête du fauteuil présidentiel, le PADES de Dr Ousmane Kaba n’a pas pu tenir sa campagne électorale dans la ville de N’Zérékoré à la date indiquée. Les autorités et les responsables du parti au pouvoir n’auraient pas respecté le tour de passage du parti dirigé par l’opposant Dr Ousmane Kaba. Un fait qui a suscité la colère d’Aboubacar Konaté, coordinateur du PADES dans la capitale de la région forestière.

« Je suis déçu autant que mes militants du comportement des autorités communales. La répartition a été faite par la commune, chaque parti politique en lice pour l’élection présidentielle avait un jour favorable pour battre campagne. Notre tour était le 03 octobre 2020, nous étions sur les préparatifs mais mon président (Dr Ousmane Kaba) a reçu un coup de fil de la part de Papa Koly Kourouma pour lui dire qu’ils doivent être réceptionnés à N’Zérékoré à la même date. Directement, mon président m’a appelé pour m’annoncer la nouvelle et je lui ai dit que c’est impossible d’accepter ça. A ma grande surprise, j’ai vu des engins sur les véhicules pour annoncer l’arrivée du Premier ministre. Vers les 19 heures, j’ai cherché à appeler le maire pour lui dire que nous devons faire notre campagne le 03 octobre 2020. Je ne suis pas contre l’arrivée du Premier ministre mais il devait informer à temps, cela pouvait causer des accrochages. Le maire Albert Moriba Delamou m’a déçu », a-t-il regretté.

Dans le souci d’éviter tout conflit, l’opposant s’est plié à cette décision en reportant sine die la campagne de son parti.

« Si on sortait ce jour, des accrochages ne pouvaient pas être évités. La ville était déjà prise par les militants du RPG arc-en-ciel, lorsque j’ai compris ça, nous avons décidé de sursoir à notre évènement. On ne voulait pas des affrontements comme ça a été le cas à Faranah. Le PADES mène sa campagne pour faire découvrir son programme de société et non pour diviser des Guinéens », a déclaré Aboubacar Konaté.

En fin, ce responsable du PADES a invité toute la population de N’Zérékoré de refuser d’être manipulée par le parti au pouvoir, RPG arc-en-ciel.

Gilbert Yoma Neyo Tinguiano