BEPC : 22 242 candidats affrontent les épreuves dans la commune de Matoto

0
209

Le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) a démarré ce mardi, 18 aout 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la commune de Matoto, la plus grande de Conakry, ils sont au nombre de 22 242 candidats dont 10 653 filles à passer cet examen qui a débuté par les épreuves de Rédaction et Histoire.

C’est parti pour cinq (05) jours d’examen pour les candidats au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC).  Dans la commune de Matoto, le lancement officiel des épreuves a été fait au lycée Léopold Sédar Senghor par le maire Mamadouba Toss Camara et des autorités éducatives.

Devant les candidats, le premier responsable de la commune de Matoto a invité à la sérénité et à ne pas céder à la peur. Ensuite, il a demandé aux surveillants de respecter le slogan « Tolérance zéro ».

« Nous sommes là ici présents aujourd’hui, pour accompagner les élèves dans le parcours de leur cursus scolaire. Nous les encourageons et surtout, nous leur demandons d’affronter les épreuves avec beaucoup de sérénité. Nous remercions le corps enseignant à travers le directeur communal de l’éducation. Parce que, nous venons d’observer comme l’a dit le délégué national. Le choix du centre n’est pas un choix fortuit et nous demandons jusqu’à la fin des examens du BEPC, que le choix qu’on a porté sur le centre se reflète sur le bon déroulement des examens. Nous souhaitons que les enfants abordent les sujets dans les meilleures conditions. Mais au-delà, vous le savez que nous traversons une période de crise sanitaire. Nous leur demandons de respecter les mesures barrières avant d’accéder dans les salles d’examens. Au délégué national, de ne tolérer personne et je dis bien de ne tolérer personne. De faire en sorte que celui qui aura son examen, puisse être fier de son résultat. Je prie le bon Dieu pour que cette fois-ci, qu’il y ait beaucoup d’admis dans la commune de Matoto », a souhaité Mamadouba Toss Camara.

Parlant des statistiques, Daouda Doumbouya directeur communal de l’éducation de Matoto dira « nous avons 22 242 candidats dont, 10 653 filles pour les 52 centres. Ils sont contrôlés par 1 653 surveillants à raison de deux par salles », a-t-il dit.

Poursuivant, le premier responsable de l’éducation de Matoto s’est adressé aux candidats par rapport au respect à la lettre des consignes édictées pour le bon déroulement des épreuves. « D’abord, il faut avoir sa carte pour dire qu’on est réellement candidat. Personne ne doit travailler à la place de son prochain donc, La tolérance est zéro ».

Siba Guilavogui

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 73