Musique : Junior Kpakpataki en studio pour la sortie de son deuxième album  

0
166
Junior Kpakpataki

C’est un retour triomphal qui s’annonce pour Robert Kaliva Guilavogui alias Junior Kpakpataki, artiste chanteur et activiste. Dix ans après la sortie de son premier album (La vérité), celui qui entend assurer la relève de « Paul Zoum », est en studio pour signer son come-back sur la scène musicale.

Cette fois-ci, l’artiste a pris le soin de corriger les erreurs de débutant constatées dans son premier album. Outre cette  perfection qui est loin d’être acquise, Junior Kpakpataki se dit prêt à porter haut l’étendard de la musique forestière à travers l’utilisation des instruments traditionnels qui sont l’expression de notre identité culturelle.

Dans cette interview exclusive accordée à notre rédaction, l’artiste et activiste qui a connu des moments de tumultes qui se sont soldés par un séjour carcéral, est revenu sur le travail qui est déjà fait pour la sortie de son deuxième album, qui sans nul doute, fera tache d’huile.

« Cet album qui va sortir sera un coup de maître. Déjà en studio, j’ai plus de trente (30) titres. Donc, il reviendra à la commission managériale de me dire s’il faut le faire en double  album ou bien en  triple. Chaque son est un tube en soi, il est donc important que je puisse avoir un groupe managérial bien professionnel pour que vraiment cet album puisse être lancé à la hauteur de sa valeur. La composition est faite sur la base folklorique parce que c’est ce qui ressort notre valeur. Nous voulons développer un rythme dans cet album qui sera notre identité », a fait savoir Junior Kpakpataki.

Le défi que compte relever notre interlocuteur à travers cet album, c’est  la pérennisation de l’acquis culturel laissé par l’immense talent Paul Zoumanigui (Paix à son âme).

« Paul Zoumanigui est parti, il faut que moi l’héritier puisse se surpasser dans le travail pour atteindre le sommet dont il cherchait. C’est pourquoi d’ailleurs, nous prévoyons la sortie du prochain album en live. Ce, pour enseigner à nos frères que si la musique forestière se porte mal c’est parce que nous ne nous prenons pas au sérieux. Il faudrait que les prochaines autres sorties de tout artiste de la région forestière se fasse en live. Ça c’est important, c’est ce qui peut nous vendre », argumente Junior Kpakpataki.

Conscient du rôle que doit jouer l’artiste pour éduquer et sensibiliser, Robert Kaliva Guilavogui (Junior Kpakpataki) dira que « c’est la vie en communication, ceux qui sont riches ne doivent pas se fier à leurs richesses pour faire du mal à ceux qui sont pauvres, il y a aussi les messages d’amour, les textes autobiographiques, des messages de SOS, l’aventure à travers mon message à l’endroit des aventuriers pour leur dire que si ça ne marche pas, ils peuvent revenir et redémarrer tout à zéro. Il y a un son où je parle du pardon entre deux personnes qui s’aiment et un autre où je magnifie la femme Loma, là le titre s’appelle Zadégui », a-t-il dit.

Pour cet album, Junior Kpapkataki a eu à collaborer pour l’heure avec Elisé Goépogui et la reine Pélagie, une guinéenne qui vit en Côte D’Ivoire. L’auteur de l’album ‘’ La vérité’’ se dit disposé à faire des featuring avec d’autres artistes de la région.

Siba Engagé